CLOUÉE AU SOL

 

C’est un Stradivarius.Une performance à voir absolument !
L’express

Pauline Bayle, absolument convaincante dans ce texte d’une rare densité.Une performance d’actrice
Causette

 

Voilà qui j’étais devenue grâce à ma sueur, à mon cerveau, à mes tripes.
Une femme pilote qui n’a pas de nom, qui s’est construite à force de courage et de volonté avec pour seul objectif : devenir pilote de chasse pour l’US Air force. Une rencontre de hasard, une grossesse accidentelle, mais acceptée avec joie. Puis l’appel du ciel qui se fait de plus en plus irrésistible. Quand elle se présente pour reprendre du service, c’est un drone quelle devra désormais piloter depuis une base militaire située à Las Vegas. La réalité de la guerre est bien là et malgré le danger de mort écarté, la frontière qui sépare sa vie de famille et la guerre devient de plus en plus poreuse.

La presse

Téléchargements

La tournée

  • Du 04 Octobre 2016 au 26 Novembre 2016
    Les Déchargeurs – SVM
  • Du 02 Décembre 2016 au 03 Décembre 2016
    Théâtre des Halles – Avignon (84)
  • La Manufacture – Saint-Quentin (02)
  • Du 07 Juillet 2017 au 28 Juillet 2017
    Le Nouveau Ring – Avignon (84)
  • Du 07 Novembre 2017 au 08 Novembre 2017
    Espace des Arts – Chalon-sur-Saône (71)
  • Du 21 Novembre 2017 au 22 Novembre 2017
    Théâtre Liberté, Toulon
  • Du 05 Décembre 2017 au 09 Décembre 2017
    La Manufacture – Nancy (54)
  • 21 Mars 2018 L’athénée – Rueil-Malmaison (92)
Pour tous renseignements, merci de nous contacter par courriel lepolediffusion@gmail.com ou booking.lepolediffusion2@gmail.com ou par téléphone au +33(0)1 42 36 36 20

Durée : 1h20

C’est l’histoire d’une femme pilote qui s’est construite à force de courage et de volonté pour exister au sein de l’US Air Force. A la suite d’une rencontre amoureuse, elle lâche les commandes le temps de mettre au monde son enfant. Les mois passent et l’appel du ciel se fait de plus en plus pressant. Mais quand elle se présente pour reprendre le service, c’est un nouvel appareil qu’on lui confie : plus de ciel, fini l’ivresse de la vitesse, la sensation de toute puissance… Désormais c’est un drone qu’elle devra piloter. Dur de renoncer au bleu du ciel pour plonger dans le gris d’un écran. Envoyée faire la guerre au Moyen-Orient depuis une caravane climatisée près de Las Vegas, douze heures par jour elle sera un œil tout puissant, quasi divin, surveillant le désert prête à exécuter sur le champ les « cibles » désignées. Puis le soir elle rentrera dans son foyer voir sa fille dormir en paix. Mais la guerre c’est la guerre et celle-ci, malgré le mythe du risque zéro, danger de mort écarté, s’avère plus dévastatrice pour la pilote. Son espace mental va basculer, la frontière entre ses deux vies famille la nuit, guerre le jour-devient poreuse. Aller à la guerre comme on va au bureau et rentrer à la maison le soir devient un prix lourd à payer, les frontières se brouillent. Les deux déserts, celui dans lequel elle vit et celui qu’elle scrute à l’autre bout du monde, finissent par se confondre. Cette figure de la pilote est une Antigone moderne avec ses certitudes. Elle se bat pour ce qu’elle croit juste, jusqu’à se croire l’égal des Dieux de l’Olympe. Elle en vient à se penser intouchable (le risque zéro), plus forte que le système social, l’ordre militaire et la technologie. Comme dans la tragédie la parole sera agissante. Seul un petit espace légèrement incliné posé sur la scène du théâtre sera le lieu de cette parole afin que le spectateur puisse se concentrer sur le voyage intérieur de cette femme. La lumière et le son seront très présents, ils accompagneront le paysage mental de la pilote. Le jeu prendra appui sur l’écriture rythmée, pulsatile de la pièce avec ses accélérations et ses ralentissements, avec son économie et sa puissance d’évocation. C’est une matière théâtrale gymnique, qui est de l’ordre de la performance, un corps à corps entre une actrice et un texte.

Gilles David

Distribution

Texte : George Brant
publié aux éditions L’Avant-Scène Théâtre
Traduction : Dominique Hollier
Musique : Julien Fezans
Mise en scène : Gilles David
Comédien(s) : Pauline Bayle
Lumières : Marie-Christine Soma
Décors : Olivier Brichet
Costumes : Bernadette Villard

 

Production Les Déchargeurs / Le Pôle Diffusion

Le spectacle reçoit le soutien de l’association Rue du Conservatoire – association des élèves et des anciens élèves du Conservatoire national supérieur d’Art dramatique.

Prix Lucille Lortel du Seul en scène pour Grounded (Clouée au sol), interprétation Anne Hathaway.

Le texte a été mis en espace et lu par Marie Rémond dans le cadre du 25e anniversaire de la Maison Antoine Vitez, Centre international de la traduction théâtrale, à la Chartreuse, Centre national des écritures du spectacle, à Villeneuve-lez-Avignon, le 17 juillet 2016.

Grounded was first produced in a rolling world premiere by SF Playhouse (California), Borderlands Theater (Arizona), and Unicorn Theater (Missouri) as part of the National New Play Network’s Continued Life program.

L’auteur est représenté par Renauld & Richardson dans les pays francophones (info@paris-mcr.com) en accord avec The Gersh Agency, NY (Etats-Unis)
La traductrice est représentée par Renauld & Richardson pour le monde entier

Diffusion

Equipe :
1 administrateur
1 responsable technique en charge des lumières
2 x interprètes
Voyages / Hébergement / Repas :

x chambres / base chambre single avec petit déjeuner
x voyages / base voyage A/R départ Paris
x personnes / base 2 repas / jour
Observations Techniques : PLATEAU PLATEAU Volume estimé : LUMIÈRES x projecteurs SON x cables / micros PERSONNEL
Share
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!